// Traitement PRP

Traitement de PRP à Québec

Thérapie cellulaire ou réparer le corps par le corps

Depuis une vingtaine d’années, nous entendons parler de plus en plus de la thérapie cellulaire. Son utilisation auprès des sportifs de haut niveau, pour soigner des blessures et revenir plus rapidement en selle, a fait connaître ce domaine de la médecine au grand public; réparer le corps à partir de ses propres cellules. Mais tout ceci ne date pas d’hier!

En effet, les recherches de Mme Rita Levi-Montalcini, neurologue italienne, dans les années 50 avaient mis à jour les impressionnantes capacités de la cellule à se régénérer. Plus tard, en 1986, elle recevra avec un autre chercheur le prix Nobel de physiologie, pour leurs travaux sur les facteurs de croissance des cellules. 


Depuis, la médecine a multiplié et diversifié les applications de cette découverte et la médecine esthétique ne laisse pas sa place.

Le plasma riche en plaquettes ou PRP

En médecine esthétique, on utilise maintenant le pouvoir régénérateur des thrombocytes, ces cellules sanguines mieux connues sous le nom de plaquettes sanguines. Dans notre corps, ces cellules ont le rôle de cicatriser et régénérer une zone affectée par un traumatisme.

Une fois sur la zone, les plaquettes contenues dans le plasma sanguin libèrent des facteurs de croissance qui déclenchent les processus de cicatrisation, régénération et remodelage des tissus traités.

Le plasma sanguin, dans lequel baignent les plaquettes, est aussi un élément important de cette régénération. Il transporte les plaquettes jusqu’à la zone traitée et maximise l’irrigation des tissus.

Par ailleurs, sa composition, riche en protéines et hormones essentielles au processus de guérison, complète le travail des plaquettes sanguines.

Comment obtient-on le plasma riche en plaquettes (PRP)?

Au début de chaque traitement, une prise de sang est faite au patient. Cette petite quantité de sang est alors centrifugée, afin de séparer les différents éléments sanguins : le plasma riche en plaquettes, les globules rouges et les globules blancs.

Ces éléments se superposant dans la seringue d’injection, il est alors facile de ne retenir que le PRP essentiel au traitement.

Par la suite, le médecin injecte la dose de PRP dans les endroits ciblés du visage, du cou, du décolleté ou même des mains. Une minuscule aiguille est utilisée, mais une crème anesthésiante est appliquée préalablement pour le confort du patient durant le traitement.

Quelles sont les utilisations esthétiques du PRP?

En médecine esthétique, on utilise le PRP pour améliorer la structure de la peau, comme l’aspect fripé, les rides, les cernes ou même les vergetures.

En stimulant la production de nouvelles cellules épithéliales, l’aspect de la peau est amélioré et les cicatrices de vergetures diminuées.

PRP et perte des cheveux (alopécie)

Quand la densité de la chevelure est affectée par l’âge, les hormones, la maladie ou même le stress, il est possible de stimuler les follicules pileux afin qu’ils produisent de nouveaux cheveux. Le PRP est alors injecté dans le cuir chevelu de la zone à traiter.

Le traitement peut s’appliquer aux patients ayant une perte légère ou modérée. Il est par ailleurs conseillé de consulter tôt, lorsque des follicules pileux sont encore présents.

Perte des cheveux à Québec (alopécie androgénique)

L’alopécie androgénique est la résultante de l’effet conjugué des hormones mâles et de la génétique. Environ 70% des hommes en sont atteints et elle apparaît souvent dès l’âge de 30 à 40 ans. Elle touche habituellement les hommes, mais les femmes n’en sont pas exclues. Pour leur part, elles rencontrent ce même type de problème à l’arrivée de la ménopause.

La densité de la chevelure s’amenuise, le cheveu devient plus fin, la chute s’accélère et le processus de régénération ne joue plus son rôle. Les golfes frontaux sont les premiers touchés, suivent ensuite les tempes puis le dessus de la tête. L’homme se retrouve alors avec, ce que l’on appelle la couronne, soit une bande de cheveux qui entoure la tête d’une tempe à l’autre. Chez les femmes, on remarque plutôt une perte de densité généralisée, la chevelure devenant plutôt clairsemée.

Pour tenter de régler ou ralentir cette chute prématurée des cheveux, différentes propositions de traitement sont disponibles, allant de la simple application de crèmes topiques jusqu’à la greffe de cheveux.

Chez Magnolia clinique médicoesthétique, Dr Élizabeth Morency, l’injection de plasma riche en plaquettes (PRP) est une alternative de traitement qui, si le problème est pris à temps, permet de ralentir le processus et de régénérer la production de follicules pileux. De trois à cinq séances sont nécessaires selon les zones à traiter et une repousse est visible dès le premier mois suite au traitement.


Alors, si vous êtes sujet à la perte de cheveux à Québec et que ce problème vous agace, prenez le temps de consulter Dr Morency et lors d’une première rencontre elle déterminera avec vous le plan de traitement propre à l’état de votre alopécie.

Doit-on renouveler le traitement?

Selon le type de traitement et la spécificité de chaque patient, une séquence de 3 à 5 séances est à prévoir, avec un intervalle d’un mois entre chacune d’elles.

Pour le traitement de l’alopécie, les premières repousses apparaissent après 1 mois, mais le résultat final est vraiment visible après au moins 3 mois.

Par la suite, 1 séance d’entretien tous les 6 mois pour tout traitement de PRP alopécie et visage est recommandée.

Prenez la décision

De rajeunir et rafraîchir votre peau de façon sécuritaire en faisant confiance au traitement PRP de chez Magnolia clinique médicoesthétique, Dr Élizabeth Morency.

Réservez dès aujourd’hui
Création de

Mention legale